Le site de Jeu de rôle PC

Tag Archives: test

8
oct

Risen 3, le test

Un monde ouvert à explorer

Piranha Bytes est un studio de développement plutôt habitué de la douche écossaise. Alors que le premier Risen avait convaincu les déçus de Gothic 3, le second opus, Risen 2: Dark Waters a été reçu de manière bien plus tiède par les fans et la critique, non seulement en raison de son orientation « pirate des caraïbes » mais également en raison d’un système de combat assez catastrophique.

Risen 3 a été annoncé dans toute la campagne de communication comme étant un vrai retour aux origines de la série, bien plus proche d’un Gothic que du mal-aimé Risen 2.

Au vu des premières heures de jeu, on pouvait vraiment se demander si ce titre aux aspects tropicaux familiers utilisés dans Risen 2 ne nous avait pas induit en erreur par sa campagne de communication. Pourtant, avec Risen 3, Piranha Bytes n’aura jamais été aussi proche de sa philosophie des premiers opus de la série Gothic, …et surtout de l’excellence de ceux-ci !

On salue le retour du « grand » Piranha Bytes. Plus de détails dans le test de Sergorn.

24
sept

Divinity Original Sin, test final

Divinity Original SinJe vous avais déjà présenté un (pré)test début juillet au bout de quelques heures de jeu, avec quelques interrogations qui subsistaient sur l’évolution des personnages, la profondeur de jeu et surtout le scénario.

Le test a été complété, les notes légèrement ajustées, et le test est maintenant définitif, l’aventure ayant été terminée par votre serviteur au bout de …90 heures de jeu.

A noter qu’on constate une légère dégradation de l’aventure vers la fin, le grand soin apporté aux quêtes de début du jeu n’étant plus aussi présent dans le dernier quart du jeu. D’autre part, le dernier chapitre se focalisant plus sur des combats que des quêtes (à l’inverse du début à Cyseal), ça en devient bourrin, et parfois même un peu longuet sur la fin.

Enfin qui aime bien châtie bien. Les quelques remarques négatives ne sont franchement rien à coté des immenses qualités de ce jeu.

16
juil

Divinity Original Sin : le (pré) test

Divinity Original SinDepuis sa création, Larian Studios était un studio de développement prometteur. Swen Vincke, son leader, a toujours eu une conscience aiguë de ce qui faisait de la série Ultima, et plus précisément des Ultima VI et VII des jeux mythiques, tout en gardant un certain sens critique par rapport à leur système de combat. Son interview accordé il y a déjà plus d’un an au Lair ne trompait pas. Pourtant, si l’on ressentait cette inspiration en filigrane des jeux développés par Larian, ceux-ci manquaient toujours d’un petit quelque chose qui les empêchait d’atteindre le stade d’incontournables, de jeux mythiques.

Avec Divinity Original Sin, la promesse paraissait trop belle : un jeu en vue isométrique offrant une grande liberté au joueur, un monde dynamique à l’environnement interactif, des dialogues complexes, des combats en tour par tour, la possibilité de jouer à deux en coopératif et une feuille de personnage avec des dizaines de compétences et talents.

De prime abord, un projet aussi ambitieux paraissait impossible à tenir pour un studio relativement modeste. Les producteurs affirmaient qu’un jeu de rôle en tour par tour ne pourrait prospérer, et rester indépendant impliquait de réussir à trouver les fonds nécessaires pour finaliser le développement du jeu. Ce sera le financement participatif via kickstarter qui rendra cela possible. La question financière étant résolue, il ne restait qu’à Larian Studios d’avoir suffisamment de talent pour s’approcher autant que possible de la perfection pour un projet aussi complexe à contre courant de tout ce qui se fait actuellement.

Après une sortie sans fanfare ni trompettes, Divinity Original Sin à réussi a se hisser en quelques jours en tête des ventes sur steam. Aujourd’hui est également sorti un premier patch majeur (1.0.72), implémentant une personnalisation de l’AI de vos personnages pour les dialogues. C’est l’occasion de vous livrer un premier test au vu de quelques heures de jeu. Ce test sera peaufiné et complété d’ici quelques semaines au vu du scénario, lorsque j’en aurais exploré les moindres recoins et atteint le terme de son histoire.

18
juin

Bound by Flames, le test qui refroidit…

Bound by FlamesAprès Mars War Logs, une petite production qui nous avait plutôt séduit par son univers de science fiction rafraichissant, le studio français de Spiders a voulu battre le fer tant qu’il était chaud. Exit la science fiction et abordons un RPG de pure fantasy avec Bound by Flames, jeu dans lequel vous incarnez un mercenaire possédé par un démon du feu, dans un monde envahi par des morts vivants.

Si le synopsis paraissait relativement standard, le postulat d’incarner un personnage possédé par un démon et la dualité en résultant pouvait paraître intéressant, d’autant que l’aspect visuel paraissait bien sympathique. Le monde de fantasy à l’agonie sous les assauts des morts-vivants était également bien porteur et aurait pu déboucher sur quelque chose de très intéressant. La réalité a quelque peu refroidi mes ardeurs, le studio Spiders n’ayant pas vraiment réussi à transformer l’essai réalisé avec leur précédent titre. Le titre avait pourtant des qualités certaines…

Le détail dans le test.

6
fév

The Banner Saga, le test

The Banner SagaThe Banner Saga, développé par Stoic Studios, un petit studio de développement indépendant formé d’anciens de Bioware est l’un des premiers jeux sorti après sa campagne de financement participatif.

Jeu de rôle tactique aux allures de saga viking et aux écrans que ne renierait pas les anciens Walt Disney, celui-ci se propose de vous conter les aventures de réfugiés dans un contexte de fin du monde. Des choix de design totalement originaux, avec une sauvegarde unique, une histoire très linéaire mais des protagonistes pouvant disparaître suivant un simple choix de dialogue, un système de combat déroutant, on peut dire que Stoic Studios prend le joueur à contrepied.

Le test c’est par ici.

Se connecter
Connexion
Recherche:
News
Mots-clefs
© Copyright 1999-2014 Dagon's Lair.