Bard’s Tale IV, le test

img
Nov
13
author image by Dagon | 2018 | 3 Comments | 13 Nov 2018

Faire une suite à une trilogie mythique antédiluvienne telle que Bard’s Tale était une gageure, tellement les mécanismes de cette illustre série étaient archaïques, et j’étais plutôt sceptique lors de la campagne de financement à la capacité d’inXile de donner un gameplay acceptable selon les critères d’aujourd’hui.

C’était sans compter le génie de Brian Fargo et de son équipe, qui ont su s’inspirer de ce qui faisait des jeux d’époques des expériences uniques dont on se souvient encore. Pourtant, il semble bien que les ventes n’aient pas été au rendez-vous, ce qui est peut être le prix à payer lorsqu’un studio reste fidèle à sa vision tout en essayant de mettre au goût du jour certains mécanismes.

Le test, c’est par ici.

La tribune du Lair

  • Dagon
    (vendredi, Août 9. 2019 14:50)
    Pour Ouil of ze be holder – ok merci Ouil. J’essayerai, mais c’est le genre de choses qui me refroidissent. Beaucoup de déceptions dans les derniers jeux indés à consonance tactique.
  • Ouil of ze be holder
    (vendredi, Août 9. 2019 01:29)
    Bon points pour le systeme de magie, original, le background (tu joues une elite décadente confrontée à une Jacquerie humaine) le coté « diplomatie » bizarre (un vote à la fin du jeu décide si tu as vraiment gagné le coeur des factions).
  • Ouil of ze be holder
    (vendredi, Août 9. 2019 01:27)
    Imagine faire un level up apres CHAQUE combat, parfois de A à Z pour 5 persos… En plus t’es obligé pasque les ennemis montent automatiquement…
  • Ouil of ze be holder
    (vendredi, Août 9. 2019 01:25)
    Ya des bonnes choses mais par rapport aux standards d’un ex-com il est à la traine, franchement vilain et horriblement limité coté options.
  • Ouil of ze be holder
    (vendredi, Août 9. 2019 01:24)
    Comme tu peux redistribuer tes points à volonté tu te retrouves à faire du sur mesure pour chaque combat difficile ce qui est peu immersif. Tu peux faire un peu de diplo mais c’est taper ou taper. souvent. Enfin tu montes tellement souvent en niveau que le temps d’acheminer des bataillons ils sont déja obsolétes.

1 · 2 · 3 · 4 · 5 · »