Wasteland 2

img
Mar
19
0

Deux jours… il n’a fallu que deux jours à Brian Fargo d’Inxile (Hunted : The Demon’s Forge) pour réunir la coquette somme de 1 million de dollars nécessaire à la création d’une suite pour le jeu de rôle mythique d’il y a 20 ans. Pour cela, pas de producteur, mais un site : kickstarter, un système de sponsoring collaboratif ayant fait appel aux finances des joueurs. Bref, pas d’intermédiaire, un financement direct du développement par les joueurs.

Rappelons le, c’est grâce à Brian Fargo que nous devons l’existence de titres mythiques tels que Wasteland, Bard’s Tale (en tant qu’éditeur) ou de Baldur’s Gate et Fallout (en tant que producteur), mais surtout aussi la création d’Interplay.

Wasteland 2 sera un projet pour les rôlistes sans compromis. Un jeu de rôle en vue de haut, avec des combats en tour par tour, dans un monde ouvert. Les fans ont financé le jeu, celui-ci sera développé pour eux.

Je citerai les informations rapportées par Elandryl sur le premier Wasteland dans le commentaire d’une news précédente :

Wasteland premier du nom est la principale source d’inspiration de Fallout, et pour cause, Brian Fargo a créé les deux licences. Le jeu, sorti en 1988, empruntait un moteur directement emprunté à Bard’s Tale avec des phases d’exploration en vue de dessus qui rappellent davantage Ultima. Le joueur pouvait créer son équipe de quatre rangers, et se faire rejoindre par divers PNJs jusqu’à porter le total à sept. A noter que les PNJS pouvaient tout à fait refuser d’exécuter un ordre si cela rentrait en contradiction avec leurs convictions ou leurs besoins.
Parmi ces petites choses qu’on a envie de revoir, citons pèle-mêle:

-La possibilité de diviser son équipe à chaque instant pour envoyer chaque ranger faire un bout de chemin de son côté (oui, on peut toujours tous les contrôler, même une fois séparés)
-La possibilité, pour la première fois, de faire face à une situation de plusieurs façons différente. Wasteland était le premier jeu où l’on pouvait ouvrir une porte sans en avoir la clé: on pouvait utiliser la compétence crochetage, ou forcer la porte, ou escalader le mur pour la contourner ou encore la faire sauter à l’explosif.
-L’un des premiers jeux (hors Ultima) à impliquer des choix moraux au fil de l’histoire. Il n’y avait pas « une » façon de finir le jeu.
– Dans le même ordre d’idée, les combats au tour par tout étaient remplis de ces petites descriptions sanguinolentes et très bien écrites qui firent plus tard le charme de Fallout.
-Particularité: le jeu fonctionnait comme un « monde persistent »: A chaque partie, vous continuiez dans le monde tel que vous l’aviez laissé lors des parties précédentes. Le seul moyen de retrouver le monde « original » étant de copier la disquette de base avant sa première partie, comme cela était recommandé dans le manuel.
-Petit détail de l’époque: faute de place, beaucoup de descriptions du jeu étaient consignées sur un carnet à part qui faisait également office de protection de copie. Ainsi, le jeu vous demandait parfois d’aller lire « le paragraphe 22″, par exemple, histoire d’aller y chercher la description correspondante. Afin de pénaliser les petits malins qui seraient allé lire lesdits paragraphes sans que le jeu le leur demande, une série de « fausses descriptions » existait, décrivant une mission sur Mars, afin d’induire le joueur en erreur. Dans le même ordre d’idée, on y trouvait aussi des faux mots de passe dont les effets pouvaient aller de la détonation d’une bombe jusqu’au changement de sexe de l’un des membres de l’équipe.

Vous l’aurez compris, un projet prometteur, mais aussi un système de financement novateur, permettant un affranchissement total des programmeurs vis à vis des producteurs. On aime !

La tribune du Lair

  • Sergorn
    (mardi, Mar 21. 2017 20:08)
    J’y jouerai euh… plus tard. Trop de jeux en ce début d’année :/
  • Ouil of ze be holder
    (mardi, Mar 21. 2017 14:46)
    Pour Toub – Tu nous donneras ton avis. Pour les tests n’ai crainte, c’est very low spoiler.
  • Toub
    (lundi, Mar 20. 2017 21:57)
    Merci pour ce double test façon yin et yang. Avant de les lire je voudrais avancer un peu plus dans ma partie et ne pas me faire trop influencer. Donc j’y retourne de suite…
  • Dagon
    (lundi, Mar 20. 2017 07:49)
    Le pire c’est que sur le fond on est tous d’accord, sauf peut-être sur le point de l’aspect de Grimoire. Attendez que je poste les deux tests combinés de Torment par Ouil et moi-même, il va y avoir du débat !
  • Sergorn
    (lundi, Mar 20. 2017 00:54)
    Je ne faisais pas d’opposition, je me suis simplement mis à parler d’Horizon parce que j’y joue en ce moment et que j’avais envie de partager mon enthousiasme. Mais bon visiblement c'était un tort. Pas plus que je n'ai dit que Grimoire n'avait pas sa place ici, tu m'inventes des propos que je n'ai jamais tenu, la seule chose que j'ai dit (et c'est pas la première fois que je le dis ici sur ce site) c'est que le jeu fait "à l'ancienne" c'est pas mon trip que ce soit Grimoire ou autre chose (ma seule exception à l'heure actuelle c'est Tyranny et si je l'ai aimé c'est MALGRE son côté retro). Je n'ai même jamais parlé de Grimoire ou critiqué ce jeu (contrairement à KlownKiller tiens) vu que ma remarque était générale sur tous les jeux en pixels arts et tous les jeux qui prennent une approche comme "il y a 20 ou 30 ans". Que je sache je ne gère pas le Lair donc je ne vois pas en quoi mon propos induirait que c'est des jeux qui n'ont pas leur place ici. Ou alors faut que je rajoute de longs "A mon avis" "pour moi" "personnellement" à chaque phrase pour bien faire comprendre que évidemment mes propos n'engagent que moi ? Donc tu m'excuserais si je m'apprécie pas qu'on me tombe dessus et qu'on me traite de troll sans raison juste parce que je parle d'un jeu que j'adore, que je trouve passionnant et original par son univers et dans l'implémentation de son gameplay, que je considère même comme l'un des meilleurs open worlds auquel j'ai touché et où je me retrouves à faire toutes les choses que je ne fais jamais dans les autres jeux (du crafting, poser des pièges, varier constamment d'armes et de tactiques selon les ennemis) simplement parce que je trouve que ce titre fait ça mieux que la concurrence en rendant ça FUN et passionnant. Ca reste bien évidemment du Action RPG au sens actions tu terme, mais un putain d'excellent action RPG. Mais bon quand je veux parler de ça tout ce que tu ressors de mon propos c'est me lancer que j'aime le jeu que pour ses graphismes alors que je n'en ai même pas parlé (même si effectivement c'est AUSSI l'un des plus beau jeux que j'ai vu, mais les deux ne sont pas incompatibles). Alors si t'as pris ça en réaction à Grimoire ce n'était pas du tout mon intention donc je m'en excuse, mais j'estime que ce n'était pas une raison pour me sauter dessus comme ça. Sur ce le débat est clos de mon côté.

1 · 2 · 3 · 4 · 5 · »