Torment: Tides of Numenera, disponibilité, beta et peaufinage

img
Juin
10

Torment: Tides of Numenera, le nouveau titre d’Inxile à qui l’on doit l’excellent Wasteland 2, ainsi qu’une bonne partie de l’engouement pour les campagnes Kickstarter pour le jeu vidéo, ne sortira finalement qu’au 1er trimestre 2017.

Si le jeu est d’ores et déjà complet, Brian Fargo a préféré ne pas sacrifier la qualité du jeu et prévoit 6 mois de peaufinage, de traduction (1 millions de mots de texte à traduire), …et de test ! Vu l’ambition du projet au niveau de ses méandres scénaristiques, ce ne sera sans doutes pas de trop.

Afin de faire patienter les joueurs, l’accès à la beta est dès à présent disponible pour tous ceux qui ont participé au financement du titre sur Kickstarter, quel que soit leur palier.

Pour ceux qui ont fait l’impasse sur ce projet, il faut rappeler qu’il s’agit du jeu vidéo le plus financé sur la plateforme Kickstarter (plus de 4 millions de dollars récoltés). Le RPG sera orienté « old-school » et est qualifié de suite spirituelle au mythique Planescape Torment. Celui-ci met en avant un monde étrange, explorant des thèmes assez personnels aux protagonistes à l’aide d’un scénario particulièrement complexe et léché.

Le pitch pour se faire plaisir :

L’histoire prend place dans le « Neuvième Monde », sur Terre, dans un très lointain futur. Plusieurs grandes civilisations se sont élevées et ont disparu, laissant derrière elles ruines et reliques des temps passés. Les artefacts qui ont survécu sont appelés les « numeneras ». Issus de sciences et de technologies disparues, ils sont considérés par la plupart des humains comme magiques.

Le joueur incarnera le dernier réceptacle de la conscience d’un homme des temps anciens, qui a su extraire son âme de son corps et la placer dans d’autres, créés en ce but. Cependant, sans qu’il ne le sache, ses anciens corps abandonnés ne meurent pas mais développent une conscience dépourvue de souvenirs. Cet homme, appelé le Dieu Changeur (« Changing God »), est poursuivi par sa Némésis, l’Ange de l’Entropie, qui cherche à le détruire ainsi que ses créations. Le joueur devra retrouver le Dieu Changeur avant que tous deux soient détruits par l’Ange.

Il faudra s’attendre à beaucoup de lecture de dialogues, et pour ma part la traduction ne sera pas de refus, …même en étant carrément à l’aise en anglais.

La tribune du Lair

  • Toub
    (lundi, Sep 28. 2020 23:25)
    Sinon, je comprends mieux l’aspect lenteur du jeu. On commence direct avec une équipe de 8 et on se retrouve vite dans des combats à 8 vs 12++. Et quand le combat dure 10 tours, c’est un peu long.
  • Toub
    (lundi, Sep 28. 2020 23:25)
    Pour Ouil of ze be holder – Effectivement, Lang ne double que le nain, la barbare et l’ogre (pour ce dernier, j’ai juste lu l’info…). Pour les fans, certaines voix peuvent être troublantes mais l’esprit, les vannes et les insultes de la série sont toujours présents. Donc pour moi, ça passe.
  • Ouil of ze be holder
    (lundi, Sep 28. 2020 22:23)
    Merci de vos retours à tous, ca fait plaisir, je suis pas mal avancé dans Wasteland 3 (pas mal du tout) mais je pense que ca sera mon prochain. PAr contre la VF est pas faites avec Lang non?
  • Toub
    (mercredi, Sep 23. 2020 20:59)
    Donc un 1er bilan très positif, malgré une sensation de lenteur et une caméra trop proche à mon goût qui me fait perdre l’orientation (mais ça vient peut-être de moi…)
  • Toub
    (mercredi, Sep 23. 2020 20:48)
    Après quelques heures de Naheulbeuk, je suis assez conquis. Pour ceux qui aime la série vous pouvez foncer sans réfléchir. L’univers, et son humour, sont parfaitement respectés et je me marre souvent. Pour l’aspect RPG tour par tour, l’histoire de base ne semble pas très recherchée, les combats sont assez intéressants et le développement des perso aussi (avec une arbre de développement qui respecte les amitiés et antipathies entre persos).

1 · 2 · 3 · 4 · 5 · »