Kingdom Come Deliverance: a woman’s lot disponible

img
Mai
29

Après deux DLCs plutôt dispensables, Warhorse Studio revient avec une troisième et dernière extension d’envergure pour leur excellent jeu de rôle Kingdom Come Deliverance. Cette dernière propose d’incarner Thérèse, la fille du meunier que la plupart des joueurs auront bien connu… 

Par le biais de plusieurs quêtes, cette aventure permet de découvrir la vie quotidienne de Skalice avant l’attaque, et complète la trame principale sous un angle différent.

Cette extension rajoute également une série de quêtes relatives à la Madone de Sasau, laquelle attire l’attention de l’Inquisition suite à ses visions de la Vierge.

Si je ne peux décemment pas conseiller les deux autres extensions, cette dernière parait plutôt intéressante d’après les retours et ma première expérience.

Disponible gratuitement pour les « backers », A Woman’s Lot est disponible pour le prix modique de 11,99 €.

La tribune du Lair

  • Ouil of ze be holder
    (mercredi, Nov 20. 2019 04:44)
    Pour Retro Archives – Pour moi c’est le genre de jeux qui a repensé les règles du genre , tout simplement. Hate de le finir pour écrire le test.
  • Retro Archives
    (lundi, Nov 18. 2019 01:52)
    Pour Dagon – Pour ma part, j’ai absolument adoré Disco ELysium – l’écriture, le système de jeu, le background, l’humour, tout. Par contre, il faut un très bon niveau d’anglais pour réussir à se laisser glisser dedans, et le jeu est clairement plus intéressant avec un personnage intelligent/sensible.
  • Ouil of ze be holder
    (lundi, Nov 11. 2019 02:29)
    Toub: Je me suis fait botter le derriere vers la fin. De plutot facile les combats sont devenus atrocement durs d’un seul coup.
  • Dagon
    (jeudi, Nov 7. 2019 21:04)
    Bon ben après Stygian, c’est Disco Elysium où je n’accroche pas…
  • Toub
    (mardi, Nov 5. 2019 22:34)
    Ce soir j’abandonne Stygian. Il me reste 2 heures de jeu mais je suis lassé d’un combat refait pendant plusieurs soirées (bugs, plantages, coup de bol des adversaires ou mauvaise préparation). Enfin, j’y arrive. Et après l’écran de succès, le jeu décide, sans raison, que je suis mort.
    Donc, j’abandonne. Dommage, il y avait beaucoup de bonnes choses dans ce jeu.

1 · 2 · 3 · 4 · 5 · »