Après Gamescom: Le point sur Kingdom Come: Deliverance

img
Août
25
author image by Dagon | 2015 | 1 Commentaire | 25 Août 2015

S’il y a un titre qui n’a pas fait l’objet de toute l’attention méritée sur le Dagon’s Lair, c’est bien le RPG médiéval historique, Kingdom Come: Deliverance.

La Gamescom a été l’occasion pour les tchèques de Warhorse Studio de montrer la version alpha de leur jeu financé depuis plus d’un an sur kickstarter. Les journalistes, et notamment RPGWatch ont pu constater le gros travail de recherche réalisé par le studio.

Les recherches ne se sont pas limitées à l’architcture des bâtiments de l’an 1403, où se déroule l’intrigue du jeu, mais aussi sur les manières de vivre de l’époque, le conflit fratricide entre le Roi de Hongrie et son prétendant, et la guerre civile du Saint Empire Romain.

Le moteur de jeu ne sera pas en reste, puisqu’il s’agira du CryEngine, avec de plus une gestion de l’Intelligence Artificielle des personnages, de leurs réactions et de leur agenda. L’exemple donné : un forgeron posera ses outils après son travail, puis l’IA choisira l’une de ses possibilités de loisirs, comme aller à la taverne… Pourtant, si ses vélléités de repos imbibé de mauvaise vinasse se trouve interrompu par du grabuge, ce dernier évitera à l’avenir de fréquenter ce vil lieu de débauche et choisira d’autres occupations plus sages. Un cheval aura tendance à suivre les routes, mais son IA n’aura pas les failles constatées parfois dans d’autres titres, il évitera de percuter les passants et avant tout devrait éviter de se jeter dans un précipice ou dans d’autres trous perdus. On espère bien…

A coté de cela, et c’était un peu l’objet de la Gamescom, un soin particulier a été donné au système de combat, avec des coups à donner en temps réel sur les endroits les moins protégés, ainsi que des parades à effectuer le bon moment et au bon endroit en fonction de l’attaque de l’adversaire. Avec 16 couches d’armures superposables, la gestion de l’endurance pendant les combats et des recherches avancées sur les armes, armures et méthodes de combat de l’époque, on sent que le sujet leur tient à coeur et qu’il y aura de quoi faire.

Reste à savoir en quoi le jeu sera un jeu de rôle, puisque cette partie a été totalement éclipsée lors de la présentation. Quoiqu’il en soit, l’ensemble est plus que prometteur et le titre est très ambitieux.

En attendant plus d’éléments une vidéo de présentation a été mise en ligne à l’occasion de la Gamescom.

La tribune du Lair

  • Ouil of ze be holder
    (samedi, Jan 16. 2021 16:18)
    On rentre dans une toute autre dimension, et l’aspêct tactique (avec sort qui demande un certain nombre de tours pour partir) le rend étonnamment riche et pointu. J’ai aussi acheté les DLC et il est possible que je revise ma critique de 2018 (comme le temps apsse vite).
  • Ouil of ze be holder
    (samedi, Jan 16. 2021 16:16)
    A noter que j’avais déja testé Pillar of eternity 2 (un bijoux pour moi) et qu’il est disponible en version patché « tour par tour ». Loin d’etre un pansement sur une jambe de bois, cette modif fait toute la différence (à condition de jouer en difficile) et change carrément la note de mon test en lui rajoutant un bon point en jouabilité.
  • Ouil of ze be holder
    (mardi, Jan 12. 2021 23:34)
    Voilà voilà, tout frais. Je laisse Dagon l’introduire en premiere page je suis pas authorisé à faire du line up . http://www.dagonslair.com/tests-de-jeux/solo/2020-2/wasteland-3-ouil-of-ze-beeholder/
  • Toub
    (mardi, Jan 12. 2021 09:00)
    Pour Ouil of ze be holder – Oh que oui !!! D’autant plus qu’il est sur ma liste de jeux à faire.
  • Ouil of ze be holder
    (lundi, Jan 11. 2021 20:47)
    Alors j’ai terminé Wasteland 3… Et je constate qu’il n’a pas été testé… Vous voulez un test?

1 · 2 · 3 · 4 · 5 · »