Le site de Jeu de rôle PC

Eschalon : Book I

Date de publication : 15 juin 2008

Eschalon est le premier titre d’un petit développeur indépendant, Basilisk Games. Eschalon se présente comme un jeu de rôle « à l’ancienne », avec une vue de haut isométrique, une histoire non linéaire, de nombreuses statistiques et des combats en tour par tour.

Eschalon Book IVoir un jeu développé par un développeur indépendant, avec peu de moyens et vendu exclusivement sur Internet ne laisse pas toujours présager le meilleur au niveau du graphisme et du son. Mais Eschalon est une agréable surprise à ce niveau là. Si celui-ci ne propose pas de la 3D de la dernière génération, le jeu est visuellement très agréable à regarder, malgré une résolution singulièrement basse, du 800×600. C’est surtout au niveau des jeux d’ombre et de lumière qu’il est soigné, et les donjons sont franchement jolis et réussissent à faire resentir au joueur une ambiance fort sympatique. Les musiques et les bruitages sont soignés, et ces derniers ne sont pas étrangers à l’ambiance générale du jeu.

C’est dès le début du jeu qu’on constate qu’on est en présence d’un jeu de rôle dans le sens classique du terme. Le personnage que le joueur aura loisir de créér aura 8 attributs de base (force, dextérité, endurance, vitesse, intelligence, sagesse, perception et concentration), et le joueur disposera de 15 points à répartir à son choix dans ces attributs. De même, un grand nombre de compétences seront disponibles, allant de compétences de combat (épée, masse d’arme, l’arc, …), à des compétences liées à la magie (méditation, magie élémentaire, magie divine, …) ou à des compétences diverses (armure lourde ou légère, crochetage, alchimie…). Le choix d’une profession de départ, s’il déterminera la compétence de départ « gratuite », n’aura aucune influence sur les compétences choisies, ni sur les points nécessaires pour la faire monter. Un ajout original est celui des axiomes, qui, par le choix d’être vertueux, agnostique ou mauvais, donnera un bonus (et la faiblesse) conséquence directe de ce choix. Une option qui n’est pas sans rappeler les « traits » de Fallout.

Eschalon Book IA chaque montée de niveau du personnage, le joueur disposera de quelques points à répartir dans les attributs et les compétences, mais il aura aussi la possibilité d’acquérir certaines compétences chez des personnages rencontrés dans le jeu. Bref, une grande liberté pour le joueur pour faire évoluer son personnage entraînera également le risque de trop se disperser et de se retrouver avec un personnage un peu faible au niveau des combats.

Les combats, quant à eux, sont en pur tour par tour. Vous vous déplacez d’une case ou vous agissez (attaque, tir à l’arc, sort), puis c’est au tour de l’adversaire, un point c’est tout. Ajouté à cela qu’il est impossible d’avoir des compagnons de route, le résultat est un peu basique et ne permet au final pas de grande diversité tactique. Il sera vain d’essayer de fuir un combat, vos adversaires se déplaçant la plupart du temps à la même vitesse que vous, ou alors il faudra essayer de berner l’intelligence artificielle en utilisant des obstacles pour bloquer l’adversaire, ou pire, en changeant de zone. Plus intéressante est la gestion de la lumière dans les combats, puisque la lumière sera déterminante pour les protagonistes afin de déterminer leurs chances de toucher leur adversaire. Allumer une torche, utiliser les zones d’ombre pour se cacher, ou utiliser des sorts vous permettant de mieux voir l’adversaire dans le noir auront une influence certaine sur les issues de combat. Autre ajout intéressant sera celui de l’alchimie avec des potions fortement utiles dans les combats.

Eschalon Book IAu niveau du scénario, le jeu vous met dans la peau d’un amnésique qui se réveille dans une maison, avec un mot lui disant d’aller retrouver un personnage dans le village voisin, afin d’en savoir plus sur son identité et sur son passé. Ce sera cette enquête qui guidera le joueur dans les méandres d’un scénario un peu diaphane, où les informations seront dispensées goutte à goutte, mais qui a le mérite d’intriguer le joueur et de permettre une non linéarité de jeu.

Les pérégrinations du joueur le mèneront dans les quatre coins du monde, malheureusement à pied, sachant que les voyages seront souvent assez fastidieux, vu que le patfinding y est inexistant et les endroits souvent un peu vides. Une option de voyage immédiat sera disponible assez rapidement, vous permettant d’aller instantanément d’un endroit de la carte à un autre, dans la mesure où vous y êtes déjà allé.

Au niveau des dialogues ceux-ci sont intéressants, diverses missions secondaires sont disponibles, mais le tout manque un tout petit peu de finition. Les statistiques n’auront aucune influence sur les dialogues et les quêtes n’auront qu’une issue possible. Inutile d’espérer trahir le commanditaire d’un assassinat qu’on vous commandite par exemple, le jeu n’en offre tout simplement pas la possibilité. En parlant des statistiques on regrette aussi, pour un jeu très orienté statistiques du personnage, l’inutilité de certaines compétences, ou la rareté des tests sur les caractéristiques du personnage pour ouvrir des portes par la force par exemple ou encore pour lire une inscription ancienne.

Au final on se trouve ici avec un jeu de rôle traditionnel, fort agréable à jouer, et qui démontre des débuts fort prometteurs pour Basilisk Games. On notera de bonnes idées et des choses très bien réalisées, telle la gestion de la lumière, de l’avancée du personnage, du scénario principal, et des choses un peu faiblardes (gestion du tour par tour trop basique, un système d’inventaire par case et non par poids, exploration fastidieuse en raison de l’absence de pathfinding, quêtes « basiques »). Malgré ces défauts qui en atténuent un peu l’intérêt, nous sommes en présence d’un jeu sympatique, aux qualités indéniables, et les nostalgiques du jeu de rôle à l’ancienne y trouveront leur compte, même si le jeu est un peu court, et au final un peu frustrant.

Cela dit, pour un jeu vendu en ligne à 27.95 $, soit moins de 18 Euros, il s’agit d’un excellent investissement. Je recommande donc chaudement d’essayer la démo à tout intéressé. Pour ma part, je suivrai de très près la prochaine production de Basilisk Games.

Graphiques & sons : 3/5

Interface de Combat : 3/5

Scénario : 4/5

Jouabilité (fun) : 4/5

Eschalon : Book I / Basilisk Games / 2008

Se connecter
Connexion
Recherche:
News
Mots-clefs
© Copyright 1999-2014 Dagon's Lair.