Dungeon Siege

par Dagon


Présenté en 3D vue de 3/4 haut, Dungeon Siege est un jeu médiéval fantastique d’action-rôle réalisé par Chris Taylor, le créateur de Total Annihilation. Ce qui frappe tout d’abord est la grande qualité du moteur graphique. Les effets d’ombre et de lumière, effets de sorts, etc… sont de toute beauté, que ce soit en extérieur ou dans les donjons. Le jeu est une féérie pour les yeux et les oreilles. De plus, on peut tourner autour du perso, et le monde est en un seul tenant sans chargement aucun.

Question gameplay, soyons clair, ce n’est pas un jeu de rôle, mais un jeu d’action qui s’apparente à un Diablo en plus beau. La seule différence de gameplay en mode solo est la possibilité d’avoir jusqu’à 8 équipiers, dont une bourrique pour transporter le butin. Si le jeu ne se limite qu’en une succession de combats ininterrompus, assez répétitifs et d’exploration du monde, il offre un coté tactique un peu plus poussé que Diablo : on choisit la tactique de combat (garder ses distances, attaquer l’ennemi le plus proche, le plus fort…) pour chacun des personnages, on clique sur l’ennemi, et le jeu fait le reste. Pendant le combat, me joueur ne gère que l’arme ou les sorts à utiliser. Les caractéristiques des personnages (force, dexterité, intelligence), et ses compétences (combat rapproché, à distance, magie de la nature et magie du combat) monteront simplement par leur utilisation ; plus on emploie une compétence, plus elle montera, ainsi que la caractéristique qui lui est liée.

Une petite déception cependant concernant le mode multijoueur : Si des parties à 8 sont possibles, le jeu ne permet pas de sauvegarder le monde, mais seulement les personnages. Ce qui rends impossible de suivre le scénario multijoueur fourni avec le jeu du début à la fin, et oblige à refaire mainte fois les mêmes donjons. Autre problème, le serveur multijoueur de Microsoft ne permet aucun critère de tri, et il est très fastidieux de retrouver une partie en cours, sans mentionner l’impossibilité de savoir quelles sont les parties libres ou celles protégées par mot de passe.


Au final, un jeu intéressant mais un peu bâclé pour le mode multijoueur. Reste à attendre l’editeur de jeu qui devrait être disponible gratuitement et permettre aux passionnés de créer des modules tels que le remake d’Ultima 5 avec le moteur de jeu.


Graphismes et sons : 5/5 (superbe !!!)
Interface de Combat : 2/5 (arcade)
Scénario : 2/5
Jouabilité (fun) : 3/5


Dungeon Siege / Microsoft / 2002


Par Killpower

mauvaisJ’aime les hack’n slash, mais celui-ci je ne peux pas. Même si graphiquement le jeu était beau pour l’époque, l’évolution automatique des caractéristiques obligeait le joueur à utiliser le même mode de fonctionnement du début à la fin de la partie. Car il n’y avait pas d’expérience avec passage de niveau supérieur au choix du joueur.

Le jeu étant linéaire, la puissance des monstres augmentait logiquement en même temps que la votre. Mais si vous aviez l’erreur d’attaquer avec un arc puis une épée ou un sort, alors votre personnage devenait polyvalent et il ne lui était pas possible d’avancer plus en avant dans le jeu face à des monstres alors trop forts. Il vous fallait faire du leveling si j’ose dire et refaire les niveaux les plus bas en attendant d’avoir la puissance nécessaire pour poursuivre.

En plus, pas de permadeath ce qui finit d’enterrer ce jeu pour ma part.  Dungeon Siege est un hack’n slash à évolution automatique qui ne plaira pas aux joueurs qui souhaitent peaufiner leur personnage. 

 

 

Aller à la barre d’outils