Le site de Jeu de rôle PC

Divine Divinity

Date de publication : 1 janvier 2002

Divine DivinityDéveloppé par une petite société assez méconnue, Divine Divinity était annoncé comme un jeu de rôle à la richesse d’Ultima 7, tout en ayant un système de combat se rapprochant de Diablo, mais avec une intelligence artificielle des ennemis très intelligents. Eh bien, c’est plus ou moins ce qu’il est… Mais commençons par le début. Divine utilise une représentation en vue isométrique, similaire à Diablo. Ce qui frappe tout de suite, c’est la richesse incroyable du monde. On peut déplacer chaque objet, en allant jusqu’au moindre couvert. Les dialogues sont intéressants et les quêtes sont multiples. Au bout de quelques heures de jeu, le joueur se retrouve avec un livre de quêtes impressionnant, digne de Morrowind ou d’Ultima. L’interface de jeu est efficace, les objets se mettant en surbrillance lorsqu’on peut agir dessus ou les déplacer. Les personnages quand à eux sont souvent statiques, mais quelques uns semblent avoir le programme dans la journée. C’est assez sympathique, et de ce côté ci, le jeu est d’une richesse fantastique. Concernant le gameplay, eh bien ce n’est pas aussi positif. Le système de combat, c’est du bourrin, c’est du Diablo. Et du pur et dur… On passe de très nombreuses heures à tuer des hordes de squelettes, orcs, … La fameuse « intelligence artificielle » exceptionnelle annoncée, je ne l’ai pas vue. Les ennemis se contentent de charger le joueur ou de lui tourner autour. Rien d’exceptionnel (ni de mauvais non plus d’ailleurs).  Personnellement j’ai vraiment trouvé dommage qu’un monde aussi riche, plein de quêtes, avec un gameplay aussi peu linéaire finit par se réduire à une succession ininterrompue de combats, pendant des heures et des heures, entrecoupées par de (trop) courtes séquences qui permettent au joueur de s’intéresser au scénario et de souffler un peu jusqu’au prochain interminable carnage. C’est du pur hack & slash. Au bout de 2 heures de jeu, en regardant mes statistiques, j’ai détruit plus de 200 squelettes…. bourrin, bourrin bourrin… quel dommage. En plus, l’option multijoueur, qui rajoute un intérêt certain à ce type de gameplay n’est pas prévue. Divine Divinity est un logiciel à réserver aux fans de Diablo souhaitant jouer seuls, et avoir un scénario solide derrière et un jeu non linéaire. Personnellement, ma déception fut grande de voir un jeu d’une telle richesse, et d’un tel potentiel gâché et ne se résumer finalement qu’en un Diablo en solo amélioré.

Graphiques & sons : 3/5

Interface de Combat : 2/5 (arcade bourrin. Peu adapté au style de jeu)

Scénario : 4/5 (je n’en ai pas vraiment profité, vu le nombre de combats qui ont fini par me décourager)

Jouabilité (fun) : 2/5 (5/5 uniquement pour les adeptes de Diablo en solo. Pour moi un vrai gâchis)

Divine Divinity / Larian / 2002

Se connecter
Connexion
Shoutbox
Previous Next
Dernier message : 19/04/14 à 13:39

ElBebop: Ajouté du côté des bons plans le week end EA sur GOG. L'intégrale des Ultima pour une dizaine de dollars... ;)

Sergorn: Ouaip les DLCs sont inclus dans le jeu de base - en fait ils faisaient juste télécharger les voix pour faire croire que y avait un "vrai" DLC.

Toub: J'en suis quasi sûr car les 3 DLCs tiennent sur seulement 33 Mo et le jeu original sur plus de 6 Go. Mais bon, pour 4$ de plus...

Sergorn: Je me demande si la version GoG permet aussi d'activer les "DLC" en modifiant l'ini comme le jeu de base. :p C'tarnaque quand même...

Toub: Pardon, c'est 8$ le jeu de base et 12$ avec les 3 DLCs

Toub: Risen 2 débarque sur GOG, et en promo pendant 2 jours: 12$ au lieu de 30$. Achat terminé...

Identifiez-vous pour poster.




Recherche:
News
© Copyright 1999-2014 Dagon's Lair.