Le site de Jeu de rôle PC

Rise of the Godslayer

Date de publication : 12 août 2010

Sorti il y a déjà deux ans, Age of Conan a fait couler beaucoup d’encre et généré de nombreuses ventes, non seulement en raison du monde brutal et sanguinaire dans lequel le joueur allait évoluer, mais également au vu des visuels magnifiques qu’il proposait. Malheureusement, son manque de finition, et le manque de contenu à haut niveau a rapidement lassé les joueurs, qui, malgré l’excellent système de combat du jeu, ont fini par résilier massivement leurs abonnements quelques mois après son lancement, ce qui a occasionné la fermeture de près de la moitié des serveurs.

Deux ans plus tard, et après de nombreux patchs et améliorations, le jeu a lentement regagné des joueurs et Funcom sort finalement son extension Rise of the Godslayer.

Habituellement les extensions de jeux de rôles en ligne proposent de rehausser le niveau maximal des joueurs et implémentent de nouveaux systèmes de jeux joueurs contre joueurs. De manière surprenante (mais opportune), Funcom n’a pas pris cette solution de fuite en avant. Au contraire, c’est le jeu de base qui a été étoffé, notamment dans sa partie solo / collaborative.

Outre les ajustements effectués afin de ne plus avoir de lacune dans les quêtes qui permettent la progression dans son personnage jusqu’au niveau 80, Rise of the Godslayer est avant tout un enrichissement du jeu de base qui est susceptible de plaire aux nouveaux joueurs comme aux anciens.

En quelques mots, Rise of the Godslayer ajoute une nouvelle race, les habitants de Khitai, ainsi que deux nouvelles zones de jeu immenses situés dans le royaume de Khitai. A celà s’ajoute un tableau de progression alternatif couplé à de récompenses de faction dont je parlerai plus loin.

La première zone de jeu, la porte de Khitai propose une série de quêtes qui permet au joueur sortant de la zone d’apprentissage (l’Ile de Tortage), de progresser du niveau 20 au niveau 40.

La seconde zone de jeu se situe derrière la grande muraille, au cœur de cette contrée où une dizaine de factions luttent les unes contre les autres, et est destinée aux joueurs ayant atteint le niveau 80.

Je ne m’étendrai pas sur le côté visuel et sonore de l’extension. Le jeu de base était magnifique, l’extension est un véritable poème visuel, entre les steppes balayées par le vent, les montagnes et les marais, il y a de quoi voir. Au niveau du son on reste dans du très haut de gamme,avec une ambiance sonore réussie et des musiques plus belles les unes que les autres, encore plus envoûtantes que celles du jeu de base.

Au niveau des quêtes, si les quêtes du jeu de base étaient bien scénarisées mais sommes toutes assez classiques, on est un cran au dessus au niveau de la qualité. Funcom s’est investi dans la conception des quêtes et ça se voit, notamment dans les quêtes disponibles au coeur de Khitai. Ici nombre de factions sont présentes, et le joueur aura le choix de rejoindre l’une ou l’autre, afin d’accomplir leurs missions et d’obtenir des récompenses spécifiques à chacune des factions.

D’une grande diversité, les quêtes iront depuis la défense d’une caravane au début, jusqu’à faire sauter un pont, ou encore rejoindre un endroit à cheval en un minimum de temps… Le summum sera une longue série de quête afin de trouver un jeune tigre ou un jeune loup, de l’élever, puis de le dresser à l’attaque ou en tant que monture, sans oublier la fabrication d’une selle dans ce dernier cas.

A noter que le design des donjons et des combats contre les boss est excellent, bien meilleur que dans les zones du jeu de base. L’exploration est intéressante, et les combats contre les boss sont de véritables challenges tactiques, sans pour autant être trop basiques dans leurs principes. On reste encore loin d’un Dungeon & Dragons Online au niveau tactique et exploration, mais c’est une belle amélioration.

Bref, on est dans du très bon, et Rise of the Godslayer brille particulièrement au niveau de la qualité des quêtes. On regrettera toutefois la répétitivité de certaines, celles-ci pouvant (ou même dans certains cas devant) être recommencées de nombreuses fois, ce qui est peu réaliste, et malheureusement répétitif et ennuyeux.

Au niveau de l’avancement des personnages haut niveaux, Funcom a choisi de donner la possibilité au joueur persévérant d’obtenir certains talents dans l’arbre d’avancement alternatif. Ici pas de nouveau niveau, mais un élargissement des possibilités de choix de son personnage. Comme GuildWars en son temps, le niveau maximum est bloqué, mais les niveaux d’avancement alternatifs donneront accès à des capacités spéciales, permettant une personnalisation et une optimisation des capacités de son personnage, tout en gardant une grande flexibilité.

Le bilan de cette extension est plutôt positif. Funcom a su faire évoluer son jeu de rôle en ligne de manière intelligente en mettant en valeur ce qui faisait que celui-ci était apprécié : la partie solo de l’aventure. Ils ont à la fois enrichi le monde avec une nouvelle contrée et de nouvelles quêtes pour les joueurs débutants, mais également étoffé la partie haut niveau. Avec un système de factions opposées, un tableau d’avancement alternatif, une personnalisation plus poussée du personnage et des donjons avec des combats de boss complexes, l’éditeur frappe ici un grand coup ici en place un intérêt long terme pour les anciens joueurs de haut niveau. Lorsqu’on sait qu’à coté de ce contenu haut niveau, les nouveaux venus seront satisfaits au vu du contenu de qualité pour les joueurs débutants, l’opération ne peut être que très bénéfique pour l’avenir du jeu.

Si le style de jeu de rôle en ligne ne vous convient pas, Rise of the Godslayer n’apportera rien de vraiment nouveau au principe. Il s’agit d’un jeu de rôle en ligne très traditionnel, avec son lot de quêtes répétitives toutefois en offrant une bonne qualité d’écriture un sytème de combat intéressant et une ambiance unique.

Par contre, si le principe du jeu de rôle en ligne vous plait et que vous n’avez pas encore essayé Age of Conan ou que celui-ci vous avait déçu à ses premiers jours, en raison de ses problèmes techniques, de son absence de quêtes dans certaines tranches de niveau ou de son manque d’intérêt à très haut niveau, Rise of the Godslayer sera une bonne opportunité de parcourir les terres ensanglantées d’Aquilonie, de Cimmerie, de Stygie et de découvrir le Khitai. On peut estimer que le jeu a, après 2 années d’existence, atteint sa maturité et offre maintenant une expérience de qualité.

Il faut toutefois préciser pour les joueurs à haut niveau qu’il satisfera les assidus qui n’ont pas peur de passer plusieurs dizaines d’heures à explorer Khitai afin de ramasser suffisemment de points d’estime de telle ou telle faction, et d’obtenir la pièce ultime d’armure ou la compétence d’avancement alternative adaptée. Le joueur occasionnel risque malheureusement de se lasser plus rapidement, les récompenses nécessitant de très longues heures de jeu avant d’être accessibles.

Graphismes & Sons: 5/5

Interface de combat: 5/5

Scénario: 3/5

Jouabilité (fun): 4/5

Age of Conan : Rise of the Godslayer / Funcom / 2010

Se connecter
Connexion
Recherche:
News
Mots-clefs
© Copyright 1999-2014 Dagon's Lair.