Le site de Jeu de rôle PC

Guildwars

Date de publication : 15 mai 2005

GuildwarsGuildWars est plus qu’un jeu de rôle en ligne, c’est un nouveau concept. Alors que les ténors du marché s’orientent vers des jeux de rôles en ligne à population massive dans lesquels sont proposées des « instances », des donjons dans lesquels un petit groupe de joueurs va pouvoir vivre sa petite aventure uniquement entre membres du groupe, GuildWars va adopter une démarche radicalement opposée en partant du principe de jeu posé par Diablo et en l’améliorant. Fini les mondes immenses où se promènent de nombreux joueurs, on ne garde que le principe d’instances privées, un peu comme les parties multijoueurs de Diablo. Au lieu de salons de discussion d’antan, NCSoft a eu la bonne idée d’intégrer l’interface du jeu ainsi que sa représentation graphique, et de créer quelques villes dans lesquelles les joueurs se déplaceront, pourront se recontrer, recevoir des missions et faire un peu d’artisanat. Le « salon de discussion » fait partie intégrante du jeu, à un tel point qu’il est impossible de le distinguer de celui-ci ! Une fois une équipe créée, le groupe pourra sortir de la ville et partir vivre quelques aventures dans une instance spécifique, créée à leur attention avec un scénario propre évolutif dans cette aventure. Résultat, nous sommes en présence d’un jeu qui allie les principaux attraits d’un jeu de rôle en ligne, puisqu’il permet d’aller vivre des aventures à plusieurs, de faire de l’artisanat, de trouver des coéquipiers sans mal, mais sans en avoir les inconvénients, puisque les missions seront scénarisées et évolutives, et qu’il n’y a pas d’abonnement à payer.

Graphiquement, GuildWars est un des jeux les plus aboutis du moment. C’est tout simplement magnifique. Le jeu propose une vue arriere du personnage ou subjective, au choix. Le style graphique est légèrement orienté manga, mais les décors et les personnages sont lumineux, fouillés et de toute beauté. Question son on est loin d’atteindre de tels sommets de perfection. Les musiques sont agréables, sans être transcendantes, et les bruitages sont quelconques et très génériques. Un peu dommage au vu de la claque prise en découvrant les graphismes !

La jouabilité est d’une grande simplicité, et il est visible que les auteurs se sont appliqués à rendre le jeu aussi accessible que possible au premier abord. La gestion du personnage se fait tout d’abord par le choix d’un métier primaire (Guerrier, Enchanteur, Nécromant, Ranger, Elémentaliste, Moine), puis, au cours du jeu, le joueur pourra élargir les compétences du personnage par le choix d’un métier secondaire, choisi dans cette même liste. L’évolution se fera ensuite par montée de niveau du personnage et par le choix de compétences/sorts liées à la profession choisie (il n’y a pas de statistiques autres que les compétences attachées au personnage). Au bout de quelques niveaux, le personnage possèdera une telle pléthore de compétence que le joueur aura bien du mal à choisir les seules huit sorts/compétences simultanées possibles avant de partir en mission dans une instance. Ce choix sera définitif jusqu’à son retour dans une ville ou zone « publique ». Les combats se dérouleront en cliquant sur un monstre puis en utilisant tour à tour les différents talents ou attaques spéciales disponibles. C’est un peu en deça d’un World of Warcraft qui permet la gestion d’autre paramètres, mais ça a l’avantage d’être très simple.

GuildwarsL’exploration des instances se fera donc par petits groupes, où la coopération et la complémentarité des personnages sera mise à rude épreuve. Soyons clairs, GuildWars est avant tout un jeu de bourrinage coopératif, tout comme Diablo l’était. Le scénario, dévoilé au fur et à mesure de l’avancée des niveaux du personnage est intéressant, les instances sont vraiment scénarisées, mais le jeu en soit reste orienté action et tout y est prévu pour faciliter celle-ci. La mort n’y est que temporaire, les autres joueurs pouvant ressuciter leurs compagnons, ou, au pire, celui-ci se retrouvera corps et biens dans la ville où il était avant l’instance.

Pour le reste, les auteurs ont emprunté quelques idées à droite à gauche, en implémentant à leur manière le commerce, et l’artisanat dans le jeu. Les armures ne pourront être trouvées par exemple. Les combats permettront de récupérer des composantes, qui elles-mêmes permettront de fabriquer ou de les améliorer. Des runes permettront également de les enchanter. Par contre les armes seront trouvées sur des monstres et pourront être identifiées dans la mesure où le joueur aura fait l’acquisition d’un « kit d’identification » d’un usage limité.

Cela dit, sous un couvert d’une apparente simplicité, GuildWars cache une certaine complexité pour tout joueur voulant comprendre les tenants et les aboutissants du jeu afin d’optimiser son personnage. Le système a été clairement conçu avec à l’esprit la possibilité de faire des guerres de guildes. Celles-ci seront possible dès la création du personnage, puisque le joueur aura le choix entre un personnage prévu pour l’aventure coopérative, ou par un personnage d’un niveau avancé pour les combats entre joueurs. Il lui appartiendra alors de faire le bon choix entre les nombreuses compétences ou sorts possibles. Le joueur avide d’en découdre aura l’opportunité de combattre par équipe de 5 dans des arênes, ou encore à l’occasion de divers scénarios. A noter que certains résultats pourront influencer « la faveur des dieux » pour les joueurs découvrant le jeu de manière collaborative, selon que tel ou tel continent aura le plus de victoires…

Bref, il est temps pour moi de conclure, et, vous l’aurez compris, j’ai trouvé le concept de GuildWars original et rafraichissant. Si on peut utiliser le terme réducteur de Diablo amélioré, au niveau de la jouabilité, on doit avouer qu’avec une réalisation d’une telle qualité, il serait vraiment dommage de passer à côté. Certains diront, et c’est vrai, que sa durée de vie est plus limitée qu’un véritable jeu de rôle en ligne au vu du nombre de missions ou de la taille du monde dans lequel le joueur évolue, mais il reste un excellent investissement pour des personnes qui, comme moi, ne rentabilisent pas un abonnement mensuel pour un jeu de rôle en ligne. De plus, on peut être rassurés, des extensions sont prévues régulièrement, et d’après les déclarations officielles, « sans que celles-ci ne pénalisent ceux qui ne les achètent pas ». Pour conclure, un excellent jeu de rôle en ligne, qui permettra, de longues soirées de combats épiques en multijoueur.

Graphismes: 5/5 (Musiques: 3/5 ; Sons: 2/5)

Interface de combat : 3/5

Scénario : 3/5 (pas mal du tout pour un jeu en ligne – d’accord, ce n’est qu’un prétexte)

Jouabilité (fun) : 4/5

GuildWars / NCSoft/ 2005

Se connecter
Connexion
Recherche:
News
Mots-clefs
© Copyright 1999-2014 Dagon's Lair.