Edito 2017

L’année 2016 était prévue pour être relativement calme au niveau des sorties de RPG sur PC, mais ces prévisions étaient encore en dessous de la réalité, et pour cause : un bon paquet de titres prévus pour la fin de l’année ont glissé pour une sortie début 2017.

The Witcher 3 Blood and WineOn est donc bien loin du faste de 2014 avec ses multiples sorties de jeux de rôles traditionnels, ou de 2015, avec la sortie du mythique The Witcher 3, qui nous a tenu en haleine tout au long de l’année au vu de sa durée et et de ses extensions, dont la dernière, Blood & Wine, a ensoleillé le paysage du RPG bien morne en cette année 2016.

Pour le reste, autant le dire tout de suite, 2016 ne restera pas non plus dans les annales du jeu de rôle au niveau de la qualité. Bref, on marque une année particulièrement pauvre dans le monde du RPG.

On n’aura au final eu droit qu’à un seul jeu de rôle vraiment d’envergure, même s’il est mâtiné de FPS, c’est Deus Ex Mankind Divided. Ce dernier n’a pas fait l’unanimité, loin de là, mais force est de reconnaître le talent d’Eidos Montreal pour le level-design. Pour le reste, ce ne sera malheureusement pas son scénario ou son originalité qui resteront dans les mémoires.

Second titre au budget bien plus modeste, mais non des moindres, Tyranny par Obsidian. Si ce dernier a souffert d’un système de combat en temps réel avec pause plutôt brouillon, il mérite, faute de concurrence vraiment sérieuse, le titre de RPG de l’année 2016.

On n’oubliera tout de même pas la sortie de titres vraiment hardcore par de petits studios indépendants dont je n’ai pas encore à ce jour écrit de test, n’ayant pas eu la motivation suffisante pour me lancer sur des titres aux graphismes plus ou moins désuets et à l’interface parfois rebutante, alors que ces derniers semblent plutôt bien accueillis.

Il s’agit d’Age of Decadence, et de Balrum.

En contrepartie d’une année un peu morne niveau RPG, il y avait moyen de faire quelques expérimentations avec des jeux plutôt alternatifs. On remarquera Darkest Dungeon, qui sans pouvoir être catégorisé totalement en RPG, était diablement original et prenant, même s’il finit par devenir extrêmement répétitif et érige la frustration du joueur en gameplay.

Il y avait aussi de quoi trouver son bonheur dans des titres plutôt hybrides, tels que Xcom 2, The Banner Saga 2, ou sur l’excellent Dishonored 2 dont le gameplay du premier toujours aussi réussi se hisse à un niveau inégalé du fait de l’excellent « level design » du titre, …mais on s’éloigne vraiment du côté RPG.

Au niveau des RPGs en ligne, les ténors du marché continuent sur leur lancée, et le passage sans abonnement d’Elder Scrolls Online a été visiblement bénéfique, puisque le jeu poursuit ses extensions. On notera d’ailleurs que le vénérable Dungeons & Dragons Online semble aussi bien se porter avec une nouvelle extension d’ampleur en préparation.

Une sortie majeure reste à noter pour les fans du jeu multijoueur a été celle d’un titre aussi bien hybride, celle du très bon The Division. A la fois « third person shooter » et jeu de rôle en ligne (MMORPGTPS ?), ce dernier est vraiment à part et remplit parfaitement son contrat. Il rencontre d’ailleurs un succès certain bien mérité et c’est le titre orienté RPG en ligne du moment. A recommander !

Concernant le financement des jeux, après le constat fin 2015 de l’essoufflement de la plateforme kickstarter, les projets se sont fait rares, mais le financement participatif reste une option viable, dès lors que leurs auteurs ont fait leur preuves. Brian Fargo et Inxile Studios en sont la preuve vivante, au vu du succès de leur campagne pour Wasteland 3.

L’année 2017 s’annonce pour le moins touffue et hétéroclite avec la grande quantité de titres prévus originairement fin 2016 et qui se retrouveront finalement sur nos machines que début 2017. Ce ne sont pas moins de 5 titres d’ampleur, dont certains font office d’arlésienne qui seraient annoncés -plus ou moins- pour début 2017.

On parle ici de Tides of Numenera, Divinity Original Sin 2, Mass Effect Andromeda, Shroud of the Avatar, Vampyr,

Le reste de l’année ne sera pas vide non plus avec des titres tels qu’Elex, Call of Cthulhu, South Park Fractured but Whole, Kingdom Come: Deliverance et Underworld Ascendant.

On peut dire qu’il y aura amplement de quoi s’occuper en 2017, même si quelques arlésiennes vont très probablement ENCORE être reportés.

Un peu  plus inquiétante est que ce nombre de sorties résulte plus de retards et on note une absence d’annonces d’envergures de nouveux RPGs en développement. Si l’annonce d’un nouvel Elder Scrolls semble être attendue par de nombreuses personnes avec une sortie très rapidement après (sur le modèle de Fallout 4), il semble que mis à part CDProjekt Red avec Cyberpunk 2077, les studios n’aient pas de gros projets sur les rails, …ou alors le temps des annonces longtemps à l’avance est révolu. On croise les doigts sur une annonce d’un nouvel Elder Scrolls et une sortie dans les mois qui suivent pour 2017, mais rien n’est moins sûr.

Les éditeurs se focalisent-ils sur d’autres projets tels que le développement sur mobile ou la réalité virtuelle ou se contentent-ils de développer des styles de jeu plus courants ? L’avenir nous le dira.

Concernant la tendance générale, vu le peu d’annonce et de sorties, il est très difficile de dégager des lignes directrices, et on revient plutôt à une évidente absence de risques et d’ambitions par rapport aux sorties. L’exception reste Ubisoft avec l’ambitieux The Division, mais il n’y a aucune certitude quant à l’avenir pour l’éditeur et pour les studios qui en dépendent au vu des rachats de parts successives par Vivendi.

Un petit mot sur l’importance de la politique commerciale des éditeurs : si Deus Ex Mankind Divided était bien sympathique, la réputation du titre a grandement souffert d’une politique foireuse de précommandes et de microtransactions très mal perçues du public. On retiendra juste, au vu des chiffres de vente, qu’il ne faut pas négliger l’importance de ce que perçoivent les joueurs, et non seulement la qualité du titre. On ne le croirait pas, mais le capital sympathie compte visiblement dans les ventes, …et pas qu’un peu.
Je ne le répète jamais assez, mais rentabiliser les coûts de production via des micro transactions ou des DLCs artificiellement retirés du jeu est une très mauvaise idée à long terme.

Concernant les plateformes, rien de neuf au niveau des consoles et de la petite guerre PC / Console, sauf peut-être au niveau de la réalité virtuelle, qui démontre (comme si on ne le savait pas) l’obsolescence du hardware des consoles par rapport au PC. Si d’un autre côté Microsoft a ouvert sa plateforme afin d’obtenir des titres compatibles PC/XBox One sur le Windows Store, ils ont également assoupli leur politique en permettant à la seule grosse exclusivité de leur « store », Quantum Break, d’être vendu sur Steam. De là à y voir un semi-constat d’échec, est un pas que l’on franchira allègrement.

A noter aussi que nombre d’éditeurs commencent aussi à se rendre compte que les modèles économiques alternatifs (fremium, free-to-play) ne sont pas toujours la panacée à long terme car très incertains. Quelque part, sortir un free-to-play revient à jouer au casino. Beaucoup à gagner, …mais aussi beaucoup à perdre.

Pour ce qui est du Dagon’s Lair, j’ai eu un peu de mal à être motivé depuis l’été vu le peu de sorties intéressantes, et je me suis intéressé pour ma part à d’autres horizons (qui dit Oculus Rift ?). Le retour de Killpower fait souffler un petit vent de fraîcheur bienvenu. On verra pour l’avenir, mais il va sans dire que les nouvelles sorties sont plus qu’alléchantes.

Je maintiens l’appel constant aux candidats pour contribuer au site. Pas de rémunération, mais surtout la possibilité de faire entendre sa voix sur la production vidéoludique actuelle et parfois l’opportunité d’accéder à des versions de test. C’est surtout pour l’actualité que toute aide serait la bienvenue.

Bilan 2016

Comme dit, 2016 a été très calme, et on ne retiendra que deux grosses nouveautés :

Jeux solo

Le gros titre :

Deus Ex Mankind dividedEidos Montreal a remis le couvert avec le second opus du reboot : Deus Ex Mankind Divided. Un level-design toujours aussi bon, des approches très diversifiées toutes viables (shoot, infiltration, piratage, …), même si le scénario ne restera pas dans les annales.

…et sinon :

TyrannyTyranny : Dans la veine de Pillars of Eternity, Obsidian nous propose un titre où l’on incarne un capitaine d’Overlord maléfique. Excellent RPG en temps réel avec pause. Bon scénario, vue isométrique 3D et tour par tour.

Niveau RPG on s’arrêtera malheureusement là, mais les plus masochistes ne devront surtout pas manquer le très punitif The Darkest Dungeon, avec ses dessins cartoon, son univers tiré tout droit de l’imagination de Lovecraft et son gameplay terriblement addictif, punitif, érigeant la frustration comme règle de jeu.

Jeux online :

Un seul gros titre, mélange entre du jeu de rôle en ligne et du TPS, The Division. Très belle réalisation et un gameplay aux petits oignons, si ce titre reste assez éloigné des MMORPGs habituels, il reste une très bonne pioche. Sinon dans le RPG traditionnel passé Free-to-Play, on peut recommander Elder Scrolls Online, tout simplement l’un des meilleurs RPGs en ligne, voire LE meilleur RPG en ligne actuel.

Pour l'année 2017

Avec une foule de titres prévus, des arlésiennes et des budgets très différents, il va être difficile de ne pas se planter. Je vais essayer de vous livrer ce que me dit mon flair :

Jeux solo

Les valeurs sûres :

Divinity Original Sin 2Divinity Original Sin 2 : avec celui-là, je ne risque pas grand chose. Déjà en version beta, il préfigure un jeu encore amélioré par rapport au premier opus. Que ce soit au niveau de son écriture, mais également au niveau de son gameplay. Bref, un excellent RPG en perspective, même si l’inconnue subsiste de la qualité de celui-ci.

Mass Effect Andromeda : Oui, c’est EA et Bioware, oui ça va être un titre hybride RPG-TPS grand public, mais avec de tels moyens, un monde riche et une équipe expérimentée, il pourra difficilement se planter. Au mieux un chef d’oeuvre, au pire un jeu honorable, mais sans doute pas le jeu de la décennie (The Witcher 3 a mis la barre très haut).

Torment Planes of NumeneraTorment: Tides of Numenera : Vous voulez du RPG « Old-School » en temps réel avec pause ? Des tonnes et des tonnes de texte à lire, mais une richesse de jeu incommensurable dans un univers complètement barré ? Le dernier titre d’Inxile Studios (Wasteland 2) inspiré de l’illustre Planescape Torment sera fait pour vous. Une valeur sûre mais à ne pas mettre entre toutes les mains !

On croise les doigts :

Kingdom Come Deliverance StoryKingdom Come: Deliverance : Jeu de rôle médiéval sans le côté fantastique, ce dernier s’annonce comme une grosse production mettant en avant la liberté d’exploration et l’authenticité de leur monde et du système de combat. Très prometteur sur le papier, celui-ci pourrait être le RPG de l’année …tout comme la déception de l’année. Les premiers retours des journalistes ayant mis la main dessus est plutôt mitigée, le système de combat ne paraissant pas très prenant. Repoussé déjà plusieurs fois, on espère qu’il tiendra ses promesses.

Elex : le nouveau titre de Piranha Bytes, à qui l’on devait la mythique série Gothic et la série Risen ont essayé de changer un peu de style, en proposant un jeu de rôle à la fois technologique et magique. A première vu, leur nouveau jeu, Elex, reprend toujours les mécanismes de jeu et la trame de jeu par faction à rejoindre, mais en utilisant leur moteur de jeu plutôt vieillissant. On note toutefois qu’un sérieux effort avait été fait pour Risen 3, et il faut espérer qu’ils réussiront à faire du neuf tout en gardant intacte l’âme du studio et ce qui faisait de leurs jeux des titres si attachants.

sota release 25Shroud of the Avatar : Je n’ose plus trop le mettre sur la liste, depuis le temps qu’on l’attend, et je reste encore sceptique, au vu de mon expérience sur la version alpha. Le nouveau RPG solo/online hybride de Lord British, suite spirituelle de sa célèbre série Ultima, s’annonce pour le moins atypique. Liberté d’exploration, artisanat, mais aussi une histoire complexe qui ne devrait se dévoiler qu’à travers les dialogues …si le joueur s’investit suffisamment. Loin de prendre le joueur en main, à première vue le jeu parait intéressant, mais si on reconnaît les progrès effectués, il reste techniquement tellement de travail…

Underworld Ascendant : fils spirituel d’Ultima Underworld, le projet sera très prometteur, puisqu’il devrait proposer un gameplay émergent assez poussé.

Vampyr : autre titre par un studio français : DontNod, ce dernier permettra d’incarner un médecin de retour du front de la Grande Guerre en 1918, après avoir été infecté par un vampire. L’ambiance nocturne est plutôt réussie, avec des ruelles sombres et tortueuses, mais le jeu semble toutefois plutôt orienté action. A voir ce que proposera le titre à sa sortie…Il faut avouer que le concept de l’impact sur la ville du choix de vos proies est plutôt intéressant ! La qualité du titre dépendra vraiment de l’équilibre entre les combats, le jeu semblant orienté assez action, et le scénario avec ses dialogues, qu’on espérera bien présents. Quoiqu’il en soit, le studio essaye d’innover et ça pourrait se montrer payant.

Call of Cthulhu : Demander à Dagon de parler de Call of Cthulhu…, bien évidemment, je le suis avec beaucoup d’intérêt, mais je serais bien en peine de vous dire ce qui va en ressortir, tellement les vidéos diffusées sont avares en gameplay… Pour ainsi dire on ne sait rien sur le jeu, mis à part le communiqué officiel de Cyanide Studio et Focus Home:  « un jeu de rôle/investigation incorporant horreur psychologique et éléments d’infiltration, dans un univers profondément immersif ».

…et dans la rubrique jeux indépendants :

Stygian : Reign of the Old Ones : Egalement dans la mythologie imaginée par H.P. Lovecraft et développé par un petit studio turc, Stygian sera un mélange de jeu de rôle, de combats tactiques en tour par tour dans des décors 2D inspirés par les illustrations des années 20. Le studio a réussi sa campagne kickstarter, avec un objectif bien modeste, mais leur objectif ne semble pas nécessiter des tonnes de ressources. A suivre.

Dungeon Kingdom : déjà disponible en version anticipée et dans la lignée Dungeon Master / Legend of Grimrock, un titre qui parait très prometteur au vue de cette dernière On espère que le studio finira le développement de leur titre.

On suivra aussi :

South Park Factured but Whole: un titre sans surprise pour les amateurs de l’humour douteux de la série ou du premier opus qui n’était pas mauvais.

Jeux online

On retiendra la curieuse bande-annonce pour Conan Exile… Le studio Funcom a démontré qu’il savait garder l’esprit de la licence et réaliser un MMORPG bien sympathique à l’époque, il reste à voir ce qu’ils peuvent faire dans un jeu faisant la part belle à la survie, la construction et la baston. Malheureusement les premières images du gameplay ne semblent pas très prometteuses…

...et pour 2018

Elex

Bard’s Tale IV : Après Torment, le studio Inxile a déjà prévu le projet suivant, Bard’s Tale, avec de l’exploration en vue subjective et des combats phasés (tour par tour un groupe, puis le groupe des ennemis). Les premières images sont sympa, mais il semble douteux qu’ils respectent le calendrier pour une sortie en octobre 2017. On part plus pour du 2018 à mon sens.

Cyberpunk 2077 : Le nouveau projet de CDProjekt Red, celui-ci est annoncé comme étant encore plus grand et les quêtes encore meilleures que pour The Witcher 3. On peut faire confiance au studio, même si j’ai une petite crainte sur le système de combat qui pourrait fort se transformer en FPS. On verra bien…

...2019...

Wasteland 3, c’est trop loiiiinnnnn… :-(

Aller à la barre d’outils